L'univers de Marrybooks

07 mai 2017

Gardiens des cités perdues - Shannon Messenger [EDIT 8mois après]

 

images

 

Gardiens des cités perdues

Shannon Messenger

Lumen

509pages

15€

 

 

 

Résumé :

 

Depuis des années, Sophie sait qu'elle n'est pas comme tout lemonde. Elle se sent à part à l'école, où elle n'a pas besoin d'écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d'une mémoire photographique... Mais ce n'est pas tout : ce qu'elle n'a jamais révélé à personne, c'est qu'elle entend penser les autres comme s'ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d'histoire naturelle quand un étrange garçon l'aborde.

Dès cet instant, la vie qu'elle connaissait est terminée : elle n'est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu'elle a quitté douze ans plus tôt. L'y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l'a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n'a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?

Un premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !

 


 

Mon avis :

 

Gardiens des cités perdues est le livre que l'on a choisi, Léane et moi, pour notre première lecture commune, et comment vous dire ? Je ne regrette absolument pas ce choix. Bon, déjà, je suis typiquement le genre de personne à craquer pour un livre à cause de sa couverture et les couvertures de cette saga sont juste magnifique ! 

Alors ce livre... Par où commencer ? Déjà c'est un énorme coup de coeur. J'ai vraiment beaucoup apprécié ma lecture, que j'ai d'ailleurs dévoré en très peu de temps (deux jours!). 

Dès la première page l'histoire nous intrigue. On a toujours envie d'en apprendre plus sur le personnage principal, Sophie, qui est-elle? Pourquoi ne se souvient-elle pas de son passé ? 

C'est un roman qui a beaucoup été associé à l'univers de Harry Potter, et il est clair qu'il y a pleins de similitudes. C'est un roman fantastique pleins de magie et qui réserve pleins de surprise aux lecteurs. L'héroïne ne se souvient pas de son passé, et découvre peu à peu que le monde dans lequel elle vie n'est pas celui auquel elle appartient ré

ellement...

Je ne fais pas vraiment de résumé de l'histoire mais je parle plus de mon ressenti : 

Je me suis véritablement sentie proche de Sophie, j'ai ressenti les sentiments qu'elle éprouvait comme si j'étais à sa place : je me suis sentie anxieuse, triste, incomprise par moment, pleine d'espoir.. Je suis donc passée d'un sentiment à l'autre tout le long de l'histoire.

J'ai adoré les personnages : Fitz, Dex, Keefe, ou même Biana, qui sont tous plutôt attachants! 

Au début du roman, j'ai adoré le comportement de Fitz à l'égard de Sophie, mais par la suite celui-ci m'a vraiment déçu. Du coup à la fin du roman, je ne l'aimais pas plus que cela, il était sympa mais ce n'était pas un coup de coeur ! 

MAIIIIIIS ....

Le personnage masculin que j'ai le plus aimé durant ma lecture c'est DEX ! C'est un coup de coeur pour ce personnage (un bookboyfriend? Hmm à voir...) C'est un personnage tellement attachant, je m'en suis fais une image bien précise avec son caractère et sa description physique, et je veux quelqu'un comme lui auprès de moi, il est juste trop chou !

Deuxième référence à Harry Potter, le p'tit Keefe, un personnage sacrément emmerdeur qui n'arrête pas de taquiner Sophie (et qui me fait donc penser à Malfoy dans sa façon d'être), mais il l'adore ! 

Je pensais que j'allai aimer ce roman car l'univers magique pouvait que me plaire, mais je ne pensais pas que ça allait être un énorme coup de coeur ! On a toujours envie d'en savoir plus, je le recommande vraiment à tout ceux qui aime ce genre d'histoire !

J'ai à la fois très hâte de découvrir le second tome mais aussi très peur qu'il ne soit pas à la hauteur du premier. Et au moment où je réédite ce post, je suis en pleine lecture du tome 2... Alors la suite sera-t-elle un coup de coeur? A voir !

Posté par marrybooks à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 mai 2017

Je vous demande le droit de mourir - Vincent Humbert

"Ne la jugez pas, ce qu'elle aura fait pour moi est certainement la plus belle preuve d'amour au monde. Ce qu'elle a fait depuis mon accident, je voudrais que toutes les mères dans la même situation qu'elles le fassent. Avec autant d'insistance, autant de persévérance, autant d'amour. Demain, si par malheur, frappé comme elle par le destin, vous deviez apprendre notre alphabet spécial pour communique avec votre enfant, ne pensez pas à moi, pensez à elle. Pensez à tout ce qu'elle a accompli pour moi. Pensez à tout l'amour qu'une mère doit avoir en elle pour aimer autant. Et laissez-la vivre le semblant de vie qui lui reste à vivre."

 

 


 

téléchargement

 

Je vous demande le droit de mourir

Vincent Humbert

J'ai Lu

186pages

5,80€

 

 

Résumé : 

"Pourquoi les médecins se sont-ils acharnés sur moi pour me maintenir en vie ? De quel droit ? [..] Dans mon cas, me faire vivre, forcer le destin pour me sauver à tout prix et faire de moi ce que je suis désormais était une connerie. " En décembre 2002, Vincent Humbert, jeune tétraplégique, aveugle et muet, sollicite du président de la République le droit de mourir, qui lui est refusé. Cloué sur son lit d'hôpital, conscient de l'immense chagrin qu'il cause à ses proches et particulièrement à sa mère, Marie, qui veille sur lui sans relâche, Vincent n'attend qu'une chose la délivrance qui mettra un terme à son supplice. Son cri à la mort et ses confidences déchirantes ont relancé le débat sur l'euthanasie. La justice peut-elle refuser une mort digne à ceux que la vie a abandonnés ?"

 


Le 26 septembre 2003 Vincent Humbert décède à Berck. C’est un jeune homme devenu tétraplégique, aveugle et muet suite à un accident de la route en septembre 2000. Pendant trois ans, il a vécu ainsi : nourri par une sonde et ne pouvant bouger que son pouce droit. Il ne supportait plus cette vie sans espoir de guérison et il a entreprit de nombreuses démarches pour obtenir le droit d’être euthanasié.

En 2002, celui-ci écrit au président de la République, Jacques Chirac, pour lui demander en vain « le droit de mourir ». Le 24 septembre 2003, sa mère, Marie Humbert, décide de l’aider et tente de mettre fin aux jours de son fils en lui administrant des doses importantes de pentobarbital de sodium. Vincent entre alors dans un coma profond et est admis dans le  service de réanimation du Dr Chaussoy qui lui aussi va apporter son aide afin de libérer Vincent. Enfin, le 26 septembre, après discussion et accords avec la famille, le Dr Chaussoy décide d’arrêter toute mesure de réanimation et d’injecter au patient du chlorure de potassium afin d’entraîner le décès du patient.

La mère et le médecin ont été poursuivis pour « administration de substances toxiques » et « empoisonnement avec préméditation ». Ils ont médiatisé leur geste et affronté la justice. En 2006, ils ont bénéficié d’un non-lieu et entre-temps, ils ont obtenu que la réflexion sur l’accompagnement en fin de vie débouche sur la loi Léonetti de 2005, évoqué précédemment. Celle-ci instaure le « droit à laisser mourir » ou « euthanasie passive », qui interdit l’acharnement thérapeutique. Mais condamne l’euthanasie dite « active », c’est-à-dire l’administration volontaire de substances provoquant de manière délibérée la mort du patient.


 

Plan A,B,C ...

C'est une histoire vraiment bouleversante, qui fou une claque et qui fait réfléchir sur la position à avoir par rapport à l'euthanasie.

A travers ce livre, Vincent cherche à nous faire vivre son combat, à nous faire comprendre sa souffrance, son désespoir, depuis son accident. On assiste à ses premiers espoirs mais aussi à ses derniers.

Il fait part d'une détermination puissante afin de se faire comprendre et d'obtenir l'aide du président Chirac pour mourir. Président qui bien sur ne peut pas aller à l'encontre des lois, et qui ne peut donc pas accéder à sa requête.

La relation qu'il entretient avec sa mère est incroyablement belle, forte, et résistante. Sa mère lui est totalement devouée, et elle fait tout son possible pour le comprendre et l'aider. 

C'est un sujet sensible mais qui m'intéresse beaucoup. Il créé beaucoup de débat mais sous le point de vue d'un malade prend encore plus de sens.

A lire.

Posté par marrybooks à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2017

Red Queen - Victoria Aveyard

"N'importe qui peut trahir n'importe qui."


41U4Si56wsL

Red Queen 

Victoria Aveyad

Livre de poche 

444pages

7,90€

 

 

Résumé :

Mare Barrow, dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle s'avère détenir des pouvoirs magiques dont elle ignorait l'existence, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais de la famille royale, promise à un prince, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un pouvoir qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis.


Comment parler de ce livre sans ne rien oublier? C'est vraiment très dur car ça a été un réel coup de coeur. 

Je pense que le résumé n'est pas à la hauteur de ce que contient ce livre et que surtout il ne donne pas assez envie de le lire.. C'esr vraiment dommage car je pense que ça rebute pas mal de personnes, moi la première. Heureusement qu'une de mes amies me l'a prêté et je l'ai lu sans relire le résumé (j'en avais déjà entendu parler et il me tentait pas mal, mais pas assez pour que je l'achète...).

C'est une dystopie assez "classique" avec les riches méchants et les pauvres gentils mais qui m'a laissé sans voix. La présence de fantastique, l'univers et la profondeur des personnages m'ont beaucoup plu. 

Dès le début j'ai été prise dans l'histoire avec cette histoire de caste, les Argents (les riches, les puissants) et les Rouges (les pauvres, les moins que rien).

Le personnage principale, Mare Barrow, est une Rouge, voleuse, qui doit partir à la guerre dès sa majorité comme cela est prévu par le gouvernement. De mésaventures en mésaventures Mare va devenir Lady Mareena Titanos, et surtout devenir une Argent.

J'avoue qu'au début j'avais l'impression de ne pas m'attacher à Mare mais en fait plus les pages défilaient plus je me sentais proche d'elle et je vivais les choses en même temps qu'elle.

Concernant les deux personnages masculins... Bien que j'aimais beaucoup Maven ; je m'en suis méfiée car il paraissait beaucoup trop gentil mais j'ai fini par me laisser convaincre et séduire tout comme Mare. Toutefois, j'ai toujours eu le pressentiment que Cal n'était pas si mauvais que ce qu'on voulait nous faire croire.

 

Entre espoirs, amitiés, amour, sentiments, haine et trahison ce livre nous offre tout un tas de sentiments et de raison de l'aimer. J'ai espéré, j'ai aimé, j'ai détesté, et j'ai cru mourir sur place en lisant ce livre, mais je l'ai tellement adoré. 

J'ai réellement eu du mal à me remettre de cette fin et des retournements de situation que je n'ai pas vue venir du tout. À cause de cela, je n'ai pas réussi à rentrer dans ma nouvelle lecture tout de suite ! 

En bref, LISEZ CE LIVRE!

Je n'ai qu'une hâte, lire la suite et continuer l'aventure !

Posté par marrybooks à 13:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2017

Phobos - Victor Dixen

 

CVT_Phobos-tome-1--Les-ephemeres_9597 

Phobos 

Victor Dixen 

429 pages

Collection R

17.90€

 

 

Résumé : 

 

Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L'éternité pour s'aimer.

Il veulent marquer l'Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l'amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

 


J'ai mis un certain temps à rentrer dans l'histoire et j'ai eu un petit peu de mal à apprécier pleinement ma lecture, du moins au début. 

Le principe est plutôt sympa et moderne : télé-réalité et speed dating... dans l'espace ! 

Pour ce qui est des personnages, je n'en n'aime pas un plus que les autres. Je n'ai clairement pas réussi à m'attacher à l'un d'entre eux même si leur histoire individuelle était touchante. C'est ce qui, je pense, m'a posé le plus problème lors de ma lecture. C'est dommage que l'on est seulement le déroulement de la vie des filles, et non pas celui des garçons.

L'intrigue du côté "enquête" est assez longue à venir, elle s'installe réellement dans la dernière moitié du bouquin... Enfin, c'est mon avis. Une fois que les premières révélations font surface, cela s'enchaîne assez vite. 

Il y a de bon retournements de situations tout comme les trahisons. Et oui, on sent que malgré tout la concurrence submerge les candidates.

Le style d'écriture est agréable malgré certains termes techniques et en plus de cela des dessins sont présents pour bien comprendre les choses. Le livre est rédigé comme un journal de bord ce qui change et permet de nous inclure dans le voyage.

J'avoue que ce livre ne m'attirait pas plus que cela car je le voyais partout mais je me suis laissée convaincre par Claire (@eirielle_chanael)! Contrairement à beaucoup ce n'est pas une lecture coup de coeur. J'ai un peu de mal à saisir l'engouement pour cette saga du coup bien que j'ai apprécié ce premier tome.

Mon avis est donc assez mitigée. J'aime, mais je suis à la fois un peu déçue car avec tous les avis que j'ai eu, j'en attendais sûrement un peu trop et je m'attendais vraiment à quelque chose de dingue.

Posté par marrybooks à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 avril 2017

Les fiancés de l'hiver - Christelle Dabos

"Ophélie n'était bonne qu'à lire. Si on lui retirait cela, il ne restait d'elle qu'une empotée."


81YY6FDHtJL

 

Les fiancés de l'hiver 

Christelle Dabos 

519 pages

18€

Grand Prix de l'Imaginaire 2016 - Roman jeunesse francophone
Grand Prix de l'Imaginaire 2016 - Prix Wojtek Siudmak du graphisme

 

Résumé :

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

 


C'est le premier tome d'une série fantastique où l'on suit Ophélie, une jeune fille timide et réservée, qui est dotée de pouvoirs magiques. En effet, elle a le don de lire les objets, enfin plutôt de lire leur passé. Elle vit sur l'arche d'Anima, et les doyennes ont choisi de la marier à un homme nommé Thorn vivant àCitacielle, capitale flottante du Pôle. Sa tante Roseline l'accompagnera lors de ce voyage puisque c'est son chaperon. Autant Ophélie que Thorn ne se réjouissent pas de cette union. Mais bien vite, elle va se rendre compte que ce mariage pourrait bien lui coûter la vie, que les apparences sont parfois trompeuses et que des machinations sont montées contre elle. Elle va donc tenter de percer ses mystères à ses risques et périles...


 

Mon avis : 

Sur les conseils de mon amie et après avoir vu ce livre un peu partout sur Bookstagram -il y a un petit moment, certes- j'ai décidé de me lancer dans la lecture sans même savoir de quoi ça parlait réellement, je n'en avais aucune idée.

J'ai lu ce livre très vite, mais il m'a paru vraiment très long. En effet, j'ai eu l'impression, à plusieurs reprises, de ne pas avancer dans ma lecture. Cela m'a donc un peu gâché le plaisir, et j'en ai parlé avec plusieurs personnes qui ont eu la même impression. 

C'est bien dommage car l'histoire est vraiment originale et intéressante ! L'univers créé par l'auteure est tout simplement surpenant et bien imaginé. Avec les nombreuses descriptions, j'ai facilement pu me l'imaginer et j'ai adoré me plonger dedans. Entre ma magie, fantastique, complot, amitiée : il y avait tout pour que ça me plaise.

 

Pour ce qui est des personnages, j'adore le personnage d'Ophélie. Elle me ressemble pas mal, elle est myope, elle n'est pas trés douée, elle est vraiment maladroite, elle fait tout le temps tomber des choses. Je suis sure que si elle existait on serait faite pour s'entendre ! En plus elle a des pouvoirs magiques donc... Bref; je l'adore ! 

Par contre, son futur mari, je ne le supporte pas ! Thorn est froid, dur et distant. Il a tout ce qu'il faut pour ne pas être aimé. Du moins, c'est ce qu'on perçoit tout le long du livre, mais ce n'est peut-être qu'une apparence.

Tante Rosalie, elle me fait tellement rire ! Elle est trés protectrice avec Ophélie et assez grande bouche ! En soi, j'ai carrément adoré les personnages (sauf Thorn ou sa soeur ou Berenilde...) ou du moins leur personnalité bien a eux ! 

Sur le moment, j'avais un avis très mitigé à cause des longueurs qui ont été le point noir de ma lecture. Mais avec du recul, je me rend compte que j'ai vraiment bien aimé l'histoire, l'intrigue, l'originalité, l'univers et les personnages. Ce n'est pas un coup de coeur, car la lecture n'a pas été aussi agréable que je l'aurai aimé. Je pense que je continuerai la saga car selon beaucoup de personnes le tome 2 est beaucoup mieux que celui-là et en plus le tome 3 va bientôt sortir.

 

À très bientôt !

 

 

 

 

 

 

Posté par marrybooks à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 mars 2017

Eirielle - Claire Josserand

" La beauté de la mer n'est rien à côté de ma sienne, elle doit être un démon. Oui, c'est pour ça que je suis tellement différent avec elle, elle m'a jeté un sort, et on ne peut pas résister aux sorts. A quoi bon lutter alors?"

 


 

41cfWi4KFHL 

 

Eirielle

Claire Josserand

253 pages

15€

 

 

 

Résumé : 

 

Elle a fait naître ce sentiment en moi, celui que j'ai fui toute ma vie. Elle, la princesse d'Eirielle, ennemie des yaonies, de ce que je suis ... Pourrai-je outrepasser mes émotions et accomplie cette grande destinée qui m'a été prédite ?

 


 

C'est l'histoire d'Océane, une adolescente banale qui découvre qu'elle n'est pas du tout la personne qu'elle a toujours cru être. Elle ne vient pas d'ici, de la Terre. Dès le début, on nous révèle des secrets de famille et bien d'autres choses qui vont avoir de l'impact pour la suite de l'histoire, et forcément cela la déstabilise beaucoup. On va faire face avec elle à toutes ces révélations, à sa déception et sa tristesse mais aussi à son désir d'en apprendre plus et de se connaître véritablement. Au cours de son aventure, elle va se rapprocher d'un certain Nicolas duquel elle tombe très rapidement amoureuse mais elle ne se doute pas une seconde de ce qui va se passer. Elle va avoir de grandes responsabilités à prendre et va devoir mûrir pour les assumer car pour le moment, elle n'est pas prête. D'où vient elle ? Qui est-elle ? Qu'est-ce qu'elle va découvrir ? 

 


 

J'ai été très vite accro à l'histoire, c'est-à-dire que je l'ai lu sur deux soirées. D'habitude je me dis "encore un chapitre et j'arrête" mais ici l'auteure nous piège puisqu'il n'y en a pas ! C'est un peu perturbant au début mais on s'y fait très vite. J'ai été très intrigué par l'histoire d'Océane et je voulais absolument découvrir "le pourquoi du comment". 


L'histoire est originale et très mystérieuse, alors même si le personnage d'Océane est assez imature et enfantine dans ses réactions, on s'y attache quand même et on ne souhaite qu'une chose c'est de découvrir ce qui s'est passé et ce qui va se passer.

Elle se déroule sous le point de vue des deux personnages principaux, Océane et Nicolas, ce qui rend l'histoire encore plus riche en détails.

Le voyage et la magie sont les maîtres mots du roman puisqu'on est transporté par l'histoire, d'une planète à l'autre, d'une culture à l'autre. Pour cela, les prénoms nous y aident bien car ils sont vraiment originaux, et cela change des prénoms habituels ; j'ai eu un gros coup de coeur (de prénom)  pour "Kénaël" !

Grâce aux nombreuses descriptions des lieux ainsi que les dessins qui agrémentent le livre cela permet de se plonger dans l'univers avec une très grande facilité. J'ai donc pu me l'imaginer d'une façon tellement incroyable que moi aussi, j'aurai voulu aller vivre là-bas. 

Ce que je trouve un petit peu dommage, c'est qu'il y a certain passages/détails omis qui auraient été bon de ne pas passer pour que les événements ne s'enchaînent pas aussi rapidement. 

Une lecture qui fait du bien, qui fait voyager et qui nous rend serein (sauf la fin!) car il y a de très bons retournements de situation  auxquels on ne s'attend pas du tout.

En définitif, j'ai adoré ce roman et j'ai vraiment hâte de lire la suite.

 

 

17361166_401325370234600_736483908_n

 

J'ai eu la chance de pouvoir rencontré l'auteure au salon du livre de Champigny le 5 mars dernier. 

Petit mot à l'auteure : 

Tu es vraiment une personne adorable avec qui j'ai adoré échanger même si je suis assez timide, et je suis ravie d'avoir découvert ton univers merveilleux. J'ai hâte de lire la suite, et surtout ne t'arrêtes pas d'écrire, c'est génial!

 

Claire Josserand

Venez découvrir l'univers d'Eirielle et Chanaël écrit par Claire Josserand

http://www.clairejosserand.com

 

  

 

 

 

Posté par marrybooks à 10:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 mars 2017

Le livres des montres - Harry Potter

Coucou tout le monde !

 

Aujourd'hui je vais vous montrer un DIY que j'ai réalisé cet été. Comme l'indique le titre, il s'agit du livre des montres qu'il y a dans Harry Potter. Pour cela, j'ai suivi le tuto des lectures de Nine sur YT, que j'ai adapté à ma manière. Tout y est expliqué en détail : Il suffit de recouvrir un livre avec de la fourure et de la coller avec du pistolet à colle. Ensuite il faut rajouter des yeux de nounours. Pour faire la bouche, il faut de la pâte FIMO qu'il faut modeler afin de faire les formes que l'on souhaite. Si vous n'avez pas les couleurs qu'il faut, ce n'est pas grave, on pourra les peindre. On les passe au four et on assemble le tout! Je vous laisse avec la vidéo et quelques photos de ma réalisation!


 

 


 

 

PicMonkey Image

 

 

PicMonkey Image

Posté par marrybooks à 09:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 mars 2017

Quand la nuit devient jour - Sophie Jomain

 

 

"Je ne connais pas ta souffrance ni ce qui te ronge et te brûle au point de vouloir en finir, mais ne laisse jamais personne décider à ta place. Jamais. Même par amour."


 

quand-la-nuit-devient-jour-760997-264-432 

Quand la nuit devient jour

Sophie Jomain

Pygmalion

238pages

16€

 

 

Résumé : 

 

"On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà. La dépression.Ma faiblesse.Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début. J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois. Le 6 avril 2016. Par euthanasie volontaire assistée."

 


 

 

Camille, une jeune femme de vingt-neuf ans, a programmé sa mort. Suite à de nombreux maux dont elle est sujette, elle ne supporte plus de vivre dans cette souffrance permanente alors elle monte un dossier et demande le droit de mourir, en Belgique puisque cela n'est pas autorisé en France. Dans ce dossier, elle montre bien que son choix est murement réfléchi et que son mal-être persiste malgré toutes les thérapies qu'elle a pu suivre. Elle est dépressive. Anorexie, boulimie, obésité : elle ne supporte pas son image, son reflet. On la suit donc dans ces dernières semaines d'existence car son dossier a été accepté. Pour l'aider au mieux dans ces derniers moments, son médecin va l'accompagner, et il va être un peu comme la lumière au bout du tunnel. Une histoire pourra-t-elle naître entre eux même si les jours sont comptés?

C'est une histoire vraiment touchante sur le droit de mourir dans la dignité. C'est un sujet très sensible qui divise l'opinion mais l'auteure nous fait beaucoup réfléchir et c'est une lecture qui apporte beaucoup. De quel côté faut-il se placer pour choisir ce qui est mieux ? Celui qui souffre ou celui qui va rester ? 

Dès le début, on s'attache à Camille, c'est un personnage dont on veut à tout prix connaître les maux car on veut l'aider mais on se rend bien compte que parfois ceux-ci sont incompréhensibles, qu'ils sont là et c'est tout, et que la personne ne peut et ne veut plus lutter. On traverse les moments les plus durs avec Camille comme le fait d'annoncer son choix à ses parents mais aussi ses crises où elle ne se contrôle plus, où elle s'auto-mutile. L'espoir qu'elle finira par guérir est omniprésent tout au long du bouquin, on ne peut pas s'en empêcher même si Camille est réellement décidée à aller au bout de son choix et ne cesse de le répéter.

Mais, même si ces moments durs et tristes composent pratiquement tout le livre il y a aussi des moments doux et réconfortant. En effet, ce combat n'est vraiment pas simple, et sans le soutien de nos proches, qui eux, sont tout simplement incapables d'accepter cette décision, c'est encore plus dur. Savoir qu'ils ne comprennent pas ce choix et qu'ils ne mesurent pas le degré de souffrance de leur fille, c'est horrible. Son docteur la soutient vraiment, il l'aide à affronter ses parents, à surpasser ses crises, et lui faire apprécier ces derniers moments ; ils deviennent vraiment proche et il y a un lien fort qui les unit, poutant Camille n'a jamais été aussi proche d'une personne. Parfois, il suffit d'une seule personne pour se sentir mieux, pour être apaisé au milieu de la tempête.

Et si l'auteure nous fait comprendre que le moment fatidique se rapproche, elle nous donne tout de même de l'espoir pour mieux nous achever : la fin est juste horrible (oui j'ai pleuré). Son écriture est simple mais tellement touchante et percutante à la fois ce qui fait qu'on apprécie chaque passage et même si le sujet est lourd, l'écriture est légère. 


Ce roman m'a un peu fait penser au livre d'Annelise Heurtier, lecomplexe du papillon, qui lui aussi traite du mal-être et de l'anorexie. Toutefois, celui-ci n'était pas assez profond à mon goût et pas assez touchant. C'est tout le contraire ici! En définitif, j'ai adoré ma lecture même si c'est la fin m'a brisé le coeur. Tout me plaît : le sujet et ce qui en a été fait, l'écriture, l'émotion qui en transparaît... Je vous conseille vraiment cette lecture si c'est un sujet qui vous plaît, mais pensez à préparer les mouchoirs!


 

"Si je n'ai jamais eu la vie que j'ai voulue, j'ai au moins obtenu la mort que j'ai choisi" 

Posté par marrybooks à 20:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2017

Miss Peregrine et les enfants particuliers - Ransom Riggs

 

 

" - Ne le prends pas mal, ai-je dit, mais vous êtes quoi?
- On est particuliers, a-t-il répondu, l'air perplexe. Pas toi?
- Je ne sais pas. Je ne crois pas.
- Dommage. "


                             

Mi-Peregrine-et-les-enfants-particuliers

 

Miss Peregrine et les enfants particuliers 

Ransom Riggs

Bayard jeunesse

432 pages

18€

 

 

Résumé : 

Jacob Portman, seize ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un oprphelinat pour enfants "particuliers". Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des "Monstres".
Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, il part en quête de la vérité sur l'île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n'a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ?

 


 

On suit l'histoire de Jacob qui vient de perdre son grand-père, Abe. Suite à cette perte, il est bouleversé, complètement désemparé et Jacob se pose tout un tas de questions sur toutes les histoires que son grand-père lui avait racontées et auxquelles il n'avait jamais cru, jusqu'à maintenant. Son grand-père est mort dans des circonstances étranges, et Jacob ne parvient pas à comprendre les derniers mots de celui-ci. Ses parents voyant que Jacob ne se remet pas de ce decès, ils décident de l'envoyer chez un psy. Apparemment, il souffre de crises de stress suite à ces événements et pour aller mieux, son psy lui conseille de se rendre sur l'île où se situe le pensionnat dans lequel son grand-père avait vécu quelques annés et qui était souvent le sujet de ses histoires. De cette façon, il pourrait voir par lui-même que l'endroit est on ne peut plus normal.

Ransom Riggs nous transporte avec une facilité déconcertante dans son univers fantastique tout en y incluant des éléments historiques. On apprécie vraiment notre lecture car on a des références à l'Histoire tout en étant dans un univers complétement différent du monde réel. Il nous transporte vite vers cet univers très mystérieux et pleins de réponses pour Jacob dans lequel on a , nous aussi, envie de faire partie.

Les personnages , eux , sont assez attachants, mais ils sont surtout très énigmatiques, ils cachent énormément de choses. On éprouve beaucoup de peine pour Jacob dès le début de l'histoire et on découvre avec lui ce que son grand-père lui avait caché.

Pour tout avouer, la première fois que j'avais essayé de lire ce livre je m'étais arrêté après une cinquantaine de pages, je n'arrivais pas à accrocher et les souvenirs du grand-père me "gavait". Toutefois, je n'entendais que des bons avis de la part de mes amies ainsi que sur Instagram, alors j'ai réessayé et cette fois c'était la bonne ! En définitif, ce livre n'est pas un coup de coeur, mais c'était une très bonne lecture et j'ai hâte de voir ce que va donner la suite ! 

Posté par marrybooks à 18:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 février 2017

Un avion sans elle - Michel Bussi

Hello everybody !

 

Je reviens aujourd'hui pour vous parler de mon premier coup de coeur de l'année! Il s'agit donc du roman Un avion sans elle  de Michel Bussi. C'est la première fois que je lisais un de ces romans et j'ai vraiment aimé son style d'écriture qui nous fait languir page après page...

 

16507009_382123642154773_718995133_n

 

Un avion sans elle 

Michel Bussi 

Pocket

332 pages

Prix Maison de la Presse 2012

 

 

Résumé :

Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapée d’un crash d’avion, un bébé de trois mois ?

Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée Libellule.

Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’affaire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête.

Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu’à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu’à ce que les masques tombent.

Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu’un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ?

 

Mon avis :

 

J'ai pris ce livre un peu sur un coup de tête pour m'accompagner dans le train car il fallait que je m'occupe et que je vide ma PàL. Et heureusement que je l'ai choisi car cette petite pépite dormait dans ma bibliothèque... Je n'avais pourtant jamais lu de Michel Bussi et je ne savais pas à quoi m'attendre et si ça allait me plaire. Je ne m'étais pas renseigné sur les avis concernant ce livre pour ne pas avoir de préjugés.

Ce que j'ai apprécié dès le résumé c'est que ce n'est pas une histoire banale que l'on a vue et revue. On suit l'enquête du détective privé Crédule Grand-Duc, sur dix-huit ans, depuis le crash d'avion sur le Mont Terrible. Tous les passages sont décédés bien évidemment sauf un : un petit nourrisson de trois mois. Quel miracle ou plutôt quel dilemme ? En effet, dans cet avion il y avait deux nourrissons, deux petites filles plus précisément, du même âge, Emilie et Lyse-Rose. C'est alors que les grands-parents des deux petites filles se déchirent pour avoir la garde de la petite car ils sont persuadés que l'enfant est leur petite-fille. La justice va finir par trancher, c'est Emilie Vitral qui a survécu au crash. Mais est-ce réellement dans la bonne famille que l'enfant est placé? 

Je me suis très rapidement attachée à tous les personnages et pour cause vus leur histoire est déchirante ! Même si les deux familles ne sont pas "parfaites", on s'y attache car on arrive à les comprendre. Qu'aurions-nous fait à leur place ? Dans le doute, il vaut mieux se battre. Le suspens est omniprésent, l'ambiance est toujours tendue, on est toujours en alerte du début à la fin du livre. L'auteur joue avec nos nerfs ; il n'hésite pas à arrêter son récit au milieu d'une phrase en pleine révalation. Quand on croit avoir trouvé la solution un nouvel indice apparaît et vient détruire toutes nos intuitions, il y a donc beaucoup de retournement de situation. Il n'y a pas eu un moment où je me suis ennuyée dans ma lecture, je n'arrivais plus à lâcher l'histoire car moi aussi j'avais envie de savoir ce qu'avait découvert le détective lors de son enquête. J'ai élaboré de nombreuses pistes afin de trouver la solution tout en suivant l'enquête de Grand-Duc en pendant que c'était la bonne mais je n'y suis pas parvenu. 

Je vous recommande donc vivement ce livre mais attention vous risquez de ne plus le lâcher et de ne rien faire d'autre!

 

Posté par marrybooks à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]