Hello everybody !

 

Je reviens aujourd'hui pour vous parler de mon premier coup de coeur de l'année! Il s'agit donc du roman Un avion sans elle  de Michel Bussi. C'est la première fois que je lisais un de ces romans et j'ai vraiment aimé son style d'écriture qui nous fait languir page après page...

 

16507009_382123642154773_718995133_n

 

Un avion sans elle 

Michel Bussi 

Pocket

332 pages

Prix Maison de la Presse 2012

 

 

Résumé :

Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapée d’un crash d’avion, un bébé de trois mois ?

Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée Libellule.

Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’affaire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête.

Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu’à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu’à ce que les masques tombent.

Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu’un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ?

 

Mon avis :

 

J'ai pris ce livre un peu sur un coup de tête pour m'accompagner dans le train car il fallait que je m'occupe et que je vide ma PàL. Et heureusement que je l'ai choisi car cette petite pépite dormait dans ma bibliothèque... Je n'avais pourtant jamais lu de Michel Bussi et je ne savais pas à quoi m'attendre et si ça allait me plaire. Je ne m'étais pas renseigné sur les avis concernant ce livre pour ne pas avoir de préjugés.

Ce que j'ai apprécié dès le résumé c'est que ce n'est pas une histoire banale que l'on a vue et revue. On suit l'enquête du détective privé Crédule Grand-Duc, sur dix-huit ans, depuis le crash d'avion sur le Mont Terrible. Tous les passages sont décédés bien évidemment sauf un : un petit nourrisson de trois mois. Quel miracle ou plutôt quel dilemme ? En effet, dans cet avion il y avait deux nourrissons, deux petites filles plus précisément, du même âge, Emilie et Lyse-Rose. C'est alors que les grands-parents des deux petites filles se déchirent pour avoir la garde de la petite car ils sont persuadés que l'enfant est leur petite-fille. La justice va finir par trancher, c'est Emilie Vitral qui a survécu au crash. Mais est-ce réellement dans la bonne famille que l'enfant est placé? 

Je me suis très rapidement attachée à tous les personnages et pour cause vus leur histoire est déchirante ! Même si les deux familles ne sont pas "parfaites", on s'y attache car on arrive à les comprendre. Qu'aurions-nous fait à leur place ? Dans le doute, il vaut mieux se battre. Le suspens est omniprésent, l'ambiance est toujours tendue, on est toujours en alerte du début à la fin du livre. L'auteur joue avec nos nerfs ; il n'hésite pas à arrêter son récit au milieu d'une phrase en pleine révalation. Quand on croit avoir trouvé la solution un nouvel indice apparaît et vient détruire toutes nos intuitions, il y a donc beaucoup de retournement de situation. Il n'y a pas eu un moment où je me suis ennuyée dans ma lecture, je n'arrivais plus à lâcher l'histoire car moi aussi j'avais envie de savoir ce qu'avait découvert le détective lors de son enquête. J'ai élaboré de nombreuses pistes afin de trouver la solution tout en suivant l'enquête de Grand-Duc en pendant que c'était la bonne mais je n'y suis pas parvenu. 

Je vous recommande donc vivement ce livre mais attention vous risquez de ne plus le lâcher et de ne rien faire d'autre!